Voir les dossiers
Seconde Vie

30 min de lecture

Seconde vie

Il n’y a pas un mais des marchés de la seconde vie ! Ils sont aussi multiples que les opportunités et les motivations à consommer différemment et plus consciemment.

Digitalisation, attention accrue au pouvoir d’achat et à la circularité, mais aussi contexte favorable malgré (ou en raison de) la crise du COVID-19 : vos clients sont désormais prêts à consommer de la seconde main !

De votre côté, l’heure est aux questionnements : comment mettre en mouvement mon offre seconde vie ? Quelles sont les attentes et les freins des acheteurs, mais aussi des vendeurs ? La seconde vie est-elle réservée aux jeunes ?  Faut-il opter pour le digital, le physique, le phygital ? Et si la seconde main signait la fin du Brick and Mortar ? Le reconditionné, c’est comme le réparé ? Quels sont les plateformes seconde main qui pourraient m’inspirer ? Comment construire mon concept ? Quels sont les axes de travail et les services qui marchent ?

Toutes ces questions, Radar se les pose pour vous dans ce dossier dont le but premier est d’enrichir votre réflexion.

Bonne lecture !


Accessible après connexion

Marché

10 décembre 2020 par Julia 5min

#1

Comment se porte le marché de la seconde main ?

Business durable

Le marché de la seconde main a connu en quelques années, une croissance rapide, presque surprise. Depuis 3 ans, il vit une période de transition notable. La faute au digital, bien sûr, qui a permis aux plateformes en ligne de dépasser rapidement des acteurs historiques épars comme les friperies et ainsi de structurer le marché. On pense bien sûr au succès de Vinted mais aussi du Bon Coin à l’origine de l’amorce de la démocratisation de la seconde main il y a quelques années. Finalement, il n’y a pas “un” mais “des” marchés de la seconde main. Ils se trouvent à la croisée des enjeux actuels : d’un côté la quête de prix bas dans un contexte économique incertain, de l’autre l’engouement légitime pour l’économie circulaire.. A quoi s’attendre dans les années à venir ?

Accessible après connexion

Motivations

10 décembre 2020 par Julia 7min

#2

Qui sont les acheteurs de seconde main ? Et quelles sont leurs motivations ?

Business durable

Les jeunes mais pas que…. Sur Vinted, les 18-24 ans représentent 40% des usagers. Maîtrise des nouvelles technologies, sensibilité aux questions d’écologie et de circularité, attention accrue à leur pouvoir d’achat : les Millennials ont de nombreuses raisons de préférer la seconde main. Ils représentent d’ailleurs 33% des acheteurs de seconde main. (source Thredup).

Accessible après connexion

Bonnes pratiques

10 février 2020 par Julia 6min

#3

Quelles sont les bonnes pratiques de la Seconde Main ?

Business durable

Pourquoi et comment s’inspirer des outsiders comme DEPOP ? De prime abord, rien ne différencie Depop d’une autre plateforme de vente de vêtements à la Vinted. Mais cette marketplace qui revendique plus de 21 millions d’utilisateurs mérite tout de même qu’on s’y attarde un peu. Car au delà de l’achat-vente de vêtements (ici c’est style fashion et pointu, précisons-le), Depop est aussi devenu un espace où chacun (les jeunes du moins, 90% des vendeurs Depop appartenant à la Gen Z) peut créer facilement sa boutique en ligne qu’il s’agisse de vêtements ou d’autres trouvailles et laisser libre cours à sa créativité. En résumé, Depop est un habile croisement entre Instagram et Vinted.